Ecologie intégrale : tout est lié !

Pour une nouvelle écologie humaine – La relation : clé de l’harmonie – La famille : lieu de transmission – 

« Il est indispensable de promouvoir une nouvelle écologie humaine et de la faire progresser ».

La dernière encyclique du Pape François, « Loué sois-tu », est probablement le texte le plus éclairant qui nous soit donné de lire sur le sujet. L’idée force du texte est que « tout est lié », l’expression y revient à 9 reprises.

« Tout est lié » d’abord parce que le « Le livre de la nature est unique et indivisible ». La nature intrinsèquement charnelle de l’Homme le met en relation directe avec l’environnement et les autres espèces ; le destin de l’Homme est profondément enchevêtré avec celui de la nature, notre «maison commune».

« Tout est lié » ensuite parce que les enjeux environnementaux, économiques, sociaux, culturels, anthropologiques,… qui conditionnent l’avenir de l’humanité ne peuvent être dissociés les uns des autres, tant dans leurs causes et leurs conséquences que dans les solutions qui doivent permettre de préserver l’avenir de notre planète, aujourd’hui menacée.

La relation : clé de l’harmonie

L’anthropocentrisme dévié donne lieu a un style de vie dévié.( LS 122).

Le relativisme comme postulat qu’il n’existe de vérité que relative,  fonde la mégalomanie de nos sociétés, qui considèrent que la liberté de l’homme n’a pas de limite. Notre démesure est entretenue par l’illusion de la toute-puissance, en particulier technique, qui alimente le mensonge d’une disponibilité infinie des ressources. L’obsession du bénéfice maximum qui fonde la finance spéculative, encourage une logique de surconsommation et de surproduction,  intrinsèquement incompatible avec la préoccupation environnementale.

Par ailleurs les intérêts électoraux et l’immédiateté politique poussent à satisfaire les exigences consuméristes des populations. Ils accentuent la soumission du politique à la technologie et à une conception dangereuse de l’économie, qui expliquent l’échec de nombreux sommets mondiaux sur l’environnement.

« L’évangile de la création » suggère que l’existence Humaine repose sur une triple relation fondamentale,  aux autres , à la Terre, à Dieu pour celui qui croit.
La doctrine sociale de l’Eglise nous invite à nous engager pour sortir de la spirale d’autodestruction actuelle.

La famille : lieu de transmission

« La crise de la famille a entraîné une crise de l’écologie humaine, car comme pour les milieux naturels, les milieux sociaux ont besoin eux aussi d’être protégés. Et même si l’humanité a maintenant compris la nécessité d’affronter ce qui constitue une menace pour nos milieux naturels, nous sommes lents – nous sommes lents dans notre culture, voire dans notre culture catholique aussi – nous tardons à reconnaître que nos milieux sociaux sont eux aussi en péril.  » Pape François Nov 2014

La famille est le lieu de la culture de la vie, le lieu du partage, de la solidarité entre générations, le lieu de la modération, du respect de l’autre, du respect du corps, du respect de la nature, et enfin le lieu de l’éducation de la conscience des hommes.

Tout est lié !…

 

 

 

 

MAJ 2015/11/28