Ouvrir l’intimité à la croissance

…/…

… Dans une croissance humaine intégrale, plus l’être humain intègre ses expériences d’engagement et intériorise le sens de ses liens avec les personnes, plus il sait reconnaître chez l’autre sa capacité à s’engager, même si le sens qu’il donne à sa vie est différent du sien.

L’amour des autres, empreint de sollicitude et de sagesse, s’épanouit en un sentiment de liberté intérieure qui enseigne le sens du pardon.

Refuser le pardon, exclure, c’est mettre en échec l’amour même et s’empêcher d’aller plus loin.

« Deviens ce que tu es ».  Cette invitation à « devenir », appelle une réponse libre mais unique, chacun avec ses aptitudes particulières et son histoire propre.

Ouvert à tous, l’itinéraire  de la croissance humaine, ne peut se faire que par un apprentissage long, qui exige la patience envers soi-même comme envers les autres. Cet itinéraire s’incarne dans nos décisions, libres et responsables, et se traduit par notre capacité à vivre l’ouverture à ce qui n’est pas « moi ».

A mesure que la personne dessine au long de sa vie adulte, l’histoire originale de sa relation aux autres et à Dieu, elle s’unifie à travers ses engagements.

La prière et l’action se conjuguent alors pour traduire cette intimité en croissance de l’être.

…/…

 

BG _ UL 2017 06 – La réalité spirituelle de la personne dans sa reconstruction post-traumatique – l’Ecologie humaine intégrale à la lumière de la spiritualité chrétienne –  contribution au travail d’une équipe de recherche en sciences humaines et théologie pratique – extraits

« Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui là portera du fruit en abondance »*.

Nos prochains rendez vous 2017

* Evangile de Jean au chapitre 15